Boulangerie : comment bien choisir son fonds de commerce ?

Boulangerie : comment bien choisir son fonds de commerce ?

Toute personne exerçant une activité commerciale et artisanale doit mettre un point d’honneur à choisir son fonds de commerce. Pour une boulangerie-pâtisserie, ce principe est d’autant plus vrai. Commerce traditionnel qui tient à cœur aux Français, une boulangerie peut s’avérer particulièrement rentable si elle est bien située et équipée. Voici quelques points à connaître pour bien choisir le fonds de commerce de votre boulangerie.

Que représente le fonds de commerce d’une boulangerie ?

Le fonds de commerce est l’ensemble des éléments qui appartiennent au commerçant et qui lui servent à exercer son activité. La jurisprudence le définit ainsi :

« Ensemble d’éléments corporels et incorporels affectés à l’exploitation d’une activité commerciale ou industrielle. »

Pour le boulanger, le fonds de commerce représente donc le local et l’équipement de sa boulangerie, mais aussi les produits qu’il utilise quotidiennement, comme le stock de farine de tradition. Sans un bon fonds de commerce, une boulangerie fait inévitablement faillite.

Attention, il ne faut pas confondre fonds de commerce et patrimoine. Si le fonds de commerce a bien une valeur financière, il n’est pas constitué de dettes, dites éléments passifs. Il est uniquement composé d’actifs et est considéré, d’un point de vue juridique, comme un bien meuble corporel.

Comment choisir l’emplacement d’une boulangerie ?

L’emplacement d’une boulangerie est une condition sine qua none de sa réussite. Il faut avant tout miser sur la proximité de commerce. Autrement dit, assurez-vous que d’autres petits commerces vous entourent, comme un tabac presse, une boucherie-charcuterie, un primeur et un fleuriste. Les cœurs de village, par exemple, représentent des zones d’activité fructueuses pour les boulangeries-pâtisseries, à condition que la concurrence ne soit pas trop rude.

Vous devez également veiller à ce que votre local dispose de places de parking à proximité. Désormais, les clients vont rarement chercher leur pain à pieds. Une place dépose-minute devant la boulangerie est un grand avantage. Les zones de stationnement seront également utiles au moment des livraisons, pour les véhicules de vos fournisseurs de farine, par exemple.

Vitrine de boulangerie

Comment évaluer un fonds de commerce de boulangerie ?

Si vous souhaitez racheter une boulangerie, vous devez vous assurer au préalable que son fonds de commerce est correct. Lors d’une visite, contrôlez l’état du matériel : les fours, les frigos et le système de refroidissement de la vitrine. N’oubliez pas de demander au propriétaire la date de la dernière visite des services d’hygiène ainsi que les contacts des fournisseurs de la boulangerie. Vous pourrez ensuite mener votre enquête en interrogeant les collaborateurs du vendeur.

Nous vous recommandons également d’assister le boulanger pendant quelques jours. En travaillant à ses côtés, vous vous rendrez compte plus facilement de l’état de fonctionnement du matériel et des mesures d’hygiène déployées. Si vous remarquez des appareils défectueux, renoncez à votre projet de reprise ou bien négociez le prix de vente à la baisse pour pouvoir investir dans du nouveau matériel.

Pour bien choisir le fonds de commerce d’une boulangerie, vous devez dans un premier temps sélectionner le bon emplacement, dans une zone dynamique et avec beaucoup de passage. Ensuite, prenez le temps de contrôler minutieusement le matériel et, en cas de reprise, renseignez-vous sur la réputation de la boulangerie.

Laisser un commentaire

*